L’exil – Susan Beth Pfeffer


Titre
: L’exil (Chroniques de la fin du monde – tome 2)

Auteur: Susan Beth Pfeffer

chroniques de la fin du monde 2  susan beth pfeffer

Résumé: Lorsqu’un astéroïde percute violemment la Lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux sœurs. Il n’a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.

 tampon-clear-arabesque

Mon avis: C’est une bonne suite, dans le sens où elle déjoue les attentes du lecteur. On s’attend logiquement à retrouver les mêmes personnages que dans le premier tome: ce n’est pas ça du tout.

L’auteur a pris le parti de raconter la survie d’une autre famille pendant la même période que celle de Miranda, racontée dans le tome 1. Ici, au moment de la catastrophe, nous sommes à New York, ce qui va changer énormément la donne pour les personnages part rapport à la famille de Miranda (qui habitait une petite ville de campagne, loin dans les terres).  Les problématiques, si elles se rejoignent, sont traitées très différemment et offrent un éclairage nouveau sur les événements qui, encore une fois, paraissent crédibles.

Dans le premier tome, aucun des personnages principaux ne meurt (ou en tout cas, si on est sans nouvelles d’eux, comme avec le père de Miranda, on les suppose vivants). Ici, dès le début, Alex et ses soeurs se retrouvent livrés à eux-mêmes, sans leurs parents qu’on suppose morts, avec un oncle et une tante franchement pas très présents. Alex et ses soeurs sont entourés de morts très vite, ce qui était resté très lointain au début du premier tome, puisque cette fois, les personnages habitent sur la côte et la ville est frappée directement par les tsunamis et les inondations. Là où la mère de Miranda avait réussi à établir des règles dès le début au niveau de la nourriture (les personnages « tiennent » pratiquement sur les réserves du début pendant des mois), Alex et ses soeurs n’ont pas ce réflexe, et leur souci principal tout au long du livre sera de se procurer de la nourriture, par différents moyens (l’école, qui occupe plus de place que dans le livre précédent, les distributions hebdomadaires, le troc qu’Alex réalise grâce au « body shopping » – très glauque -, l’envoi de sa soeur dans un couvent…). (Le body shopping m’a marquée…)

Dans le premier tome, un des soucis principaux de Miranda était le froid, dès le mois d’août il faisait des températures négatives: comment se chauffer quand plus rien ne fonctionne? Dans ce tome-ci, le froid est toujours présent, mais plutôt en toile de fond, ça n’a pas semblé poser plus de problèmes que ça aux personnages. C’est une grande ville, la pollution conserve mieux la chaleur que la maison isolée de Miranda. C’est là une différence majeure entre les deux tomes: dans le premier, l’histoire se déroule presque en huit-clos, les personnages sont cloîtrés dans la maison isolée pendant une grande partie de l’histoire, alors qu’ici, habitant New York, Alex et ses soeurs ne sont pas vraiment seuls, ils continuent de voir d’autres personnes pendant tout le livre, le sentiment d’isolement est beaucoup moins présent. L’asthme de Bri (la soeur d’Alex) à cause des cendres volcaniques est une bonne idée, qui n’avait pas été traitée dans le premier tome.

Je me rends compte qu’au lieu de dire si j’ai aimé ce livre, je suis plus en train de comparer les deux tomes… pour en revenir à ce qui m’a plu ou pas: j’ai trouvé dommage que l’histoire ne soit pas racontée à nouveau sous forme de journal intime, ça donnait une vraie force à l’histoire de Miranda. J’ai eu du mal à m’attacher à Alex et ses soeurs, qui sont (je trouve) assez immatures (vous me direz, ils sont très jeunes) et misogyne (dans le cas d’Alex). Mais j’ai apprécié d’avoir un aperçu totalement différent de la même catastrophe, de changer d’environnement, et si j’ai légèrement préféré le premier, celui-ci reste franchement à lire aussi. Je suis très curieuse de lire la suite et de découvrir ce qu’il va arriver à ces personnages.

 En résumé:  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s