La sélection – Kiera Cass

Titre: La sélection

Auteur: Kiera Cass

couv45627483.jpg  Kieracass.jpg

Synopsis:

 france.png Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne… Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d’Illeá, la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d’office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu’elle ne désire pas; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles… Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés: l’existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu’elle n’aurait jamais osé imaginer?

anglais.png For thirty-five girls, the Selection is the chance of a lifetime. The opportunity to escape the life laid out for them since birth. To be swept up in a world of glittering gowns and priceless jewels. To live in a palace and compete for the heart of gorgeous Prince Maxon. But for America Singer, being Selected is a nightmare. It means turning her back on her secret love with Aspen, who is a caste below her. Leaving her home to enter a fierce competition for a crown she doesn’t want. Living in a palace that is constantly threatened by violent rebel attacks. Then America meets Prince Maxon. Gradually, she starts to question all the plans she’s made for herself–and realizes that the life she’s always dreamed of may not compare to a future she never imagined

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

france.png J’ai été agréablement surprise par cette dystopie YA ! Je m’attendais à quelque chose de très girly, voire mièvre, et la couverture me confortait dans cette impression très jeunesse. Et puis, bizarrement, contre toute attente, la sauce a bien pris ^^

C’est effectivement un livre pour filles, mais j’ai trouvé America fine et réfléchie. Qu’elle soit rattrapée par des sentiments qu’elle ne s’attendait pas à éprouver, au fond, elle n’y peut rien. L’univers dystopique semble assez cohérent (encore que je ne vois pas bien le lien entre la 4ème guerre mondiale et la création des différentes castes), ses relations avec ses proches sont simples et plaisantes, sans prise de tête. C’est un joli mélange d’Hunger games de Suzanne Collins et d’Ephémère de Lauren DeStefano. Bien sûr, c’est une lecture simple (de tous les livres que j’ai lus en VO jusqu’à maintenant, c’est celui qui m’a posé le moins de problèmes en termes de vocabulaire… ou peut-être est-ce juste mon anglais qui s’améliore ? ^^), qui est loin de transcender les règles de la dystopie YA, mais franchement, de toutes celles que j’ai eu l’occasion de lire, c’est probablement l’une des plus agréables ! Comme j’ai acheté un coffret avec toute la saga, j’enchaîne sur le tome 2 🙂

anglais.png I’ve been pleasantly surprised by this YA dystopia ! I was expecting something very girly, even mushy, and the cover strengthened me that feeling. And yet, weirdly, against all odds, it caught on ^^

It is indeed a book designed for girls, but I found America smart and thoughtful. She cannot help the fact that she’s been caught up by feelings she was not expecting. The dystopian world seems pretty coherent to me (though I don’t really see the link between the Fourth World War and the creation of the casts), her relationships with her relatives are simple and pleasant. It’s a nice mixture of Hunger Games and The Chemical Garden. Obviously, it’s not a difficult reading, (and among all the books I’ve read in English so far, it’s the easiest one as far as the vocabulary is concerned), it does not transcend the dystopian rules, but it’s honestly one of the most enjoyable dystopias I’ve ever read. Since I’ve bought a full book set, I’m just starting to read book 🙂

En résumé:  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s