Kaleb – Myra Eljundir

Titre: Kaleb 

Auteur: Myra Eljundir 

(il s’agit d’un pseudo, en fait, l’auteur est française et s’appelle Ingrid Desjours) 

couv69823009.jpg  IngridD.jpg

Synopsis:

À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort. Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

tampon-clear-arabesque

Mon avis: 

Une vraie surprise que cet étrange roman YA. J’étais bizarrement persuadée que je n’accrocherai pas trop, et finalement, j’ai vraiment bien aimé !

Le synopsis était en fait bien trop nébuleux à mon goût. Mis à part que le héros de l’histoire est un méchant, on ne sait pas grand-chose quand on ouvre le livre. L’intrigue s’ouvre avec le personnage de Kaleb, un jeune lycéen de 19 ans qui est revenu en France il y a peu après avoir passé la majeure partie de sa vie aux Etats-Unis avec son père. Sa mère est morte depuis sa naissance et tout ce qu’il sait d’elle, c’est qu’elle était islandaise. Dans les premiers chapitres, on découvre Kaleb qui, s’il n’est pas « méchant » à proprement parler, a des pulsions violentes de plus en plus fréquentes qu’il ne parvient pas à contrôler, ainsi que des hallucinations dans lesquelles il voit tour à tour un « homme noir » et une jeune fille rousse qui s’appelle Abigail. Comme lui, on ne comprend pas ce qu’il lui arrive, jusqu’à ce qu’il comprenne (rapidement) qu’il est un empathe – il est connecté aux émotions des autres. En parallèle, on suit la surveillance rapprochée dont il est l’objet (sans le savoir) par le colonel Bergsson et son équipe. On découvre au fur et à mesure du roman la « mythologie » dont il va être question dans cette trilogie (même s’il reste encore beaucoup de questions à la fin du tome), pourquoi Kaleb est traqué de la sorte, l’étendue de ses pouvoirs…

Le livre est vendu comme un ouvrage avec un héros « méchant » et « déconseillé aux âmes sensibles », euh… je suis peut-être trop âgée pour ce genre de lecture, mais de mon côté, j’ai justement trouvé que l’auteur n’allait pas assez loin. Kaleb n’est pas vraiment méchant, il a des pulsions qu’il ne comprend pas et qui le font culpabiliser. Peut-être n’est-ce plus le cas dans les tomes suivants, mais ici, il a des remords, et il a conscience du mal qu’il provoque, ça le fait réfléchir, on sent son « bon » côté. Quant aux scènes violentes, elles sont loin de m’avoir traumatisée. (Bon, 25 ans, je ne suis peut-être plus dans la cible YA.. ? *snif*). Mais en dehors de cette petite déception par rapport à ce que la jaquette du livre mettait en avant, je dois dire que j’ai vraiment passé un bon moment de lecture et que je vais rapidement enchaîner avec le tome 2.

Le parti pris de choisir un héros complètement à contre-courant de ce qui se fait actuellement en littérature YA est vraiment une bonne idée. L’histoire n’a rien à voir avec ce qu’on a l’habitude de lire. Les révélations qu’on a au fur et à mesure de l’avancée du livre sont bien dosées et entretiennent bien le suspense ; les passages « flash-back » par l’intermédiaire des journaux et documents que le colonel prête à son assistante sont intéressants, intrigants et donnent une ampleur certaine à la trilogie. Avec les découvertes qu’on fait à la fin du livre, je suis vraiment pressée de lire le tome 2, et je suis très contente d’avoir dépassé mes aprioris pour découvrir cette saga 🙂

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s