La rivière du temps – Bee Ridgway

Titre: La rivière du temps

Auteur: Bee Ridgway

la rivière du temps bee Ridgway

Résumé:

Un homme en 2013. Une femme en 1815. Et la Guilde, une société secrète dont les membres voyagent dans le temps. Le livre « Vous êtes désormais membre de la Guilde. À jamais. » Voici ce que Lord Nicholas Falcott entend à son réveil dans un lit d’hôpital, quelque part à Londres de nos jours… deux cents ans après avoir été laissé pour mort sur un champ de bataille napoléonien. La Guilde, une entité qui contrôle le voyage dans le temps, lui assure une vie de privilégié dans notre monde actuel. Mais Nicholas n’a pas oublié le passé, surtout une certaine jeune fille aux yeux bruns restée là-bas. Et le jour où la Guilde lui demande de transgresser la règle – ne jamais retourner d’où l’on vient –, au mépris de tous les dangers, et de repartir en 1815 pour retrouver un mystérieux talisman, Nicholas n’hésite pas…

Mon avis:

Je lorgnais sur ce livre depuis sa sortie à l’automne dernier. J’ai fini par le lire et au vu des différentes critiques, je m’attendais à être déçue; finalement, c’est plutôt une bonne surprise. Pas THE coup de coeur, mais j’ai apprécié ma lecture.

L’histoire, l’idée d’une Guilde qui détient les clés du temps, ces gens qui peuvent voyager d’une époque à l’autre, apprendre à vivre dans une époque dans laquelle ils ne sont pas nés, j’ai beaucoup aimé. Certes, c’est assez lent, mais ce n’est pas désagréable pour autant.

Là où j’ai plus tiqué, c’est sur l’Ofan – dès le début, ça sent gros le « on présente l’Ofan comme les méchants et la Guilde comme les gentils mais en fait c’est l’inverse ». A aucun moment on n’a d’argument probant pour croire que l’Ofan est « méchant ». La « révélation » de la fin du livre, sur l’idée d’un futur dont la fin se rapprocherait inexorablement de nous, m’a plu, mais du coup, j’attends la suite (parce qu’à la façon dont c’est rédigé, il semble évident qu’il y aura une suite, l’histoire n’est absolument pas terminée).

Grosse perplexitude aussi sur l’amour qui lie Nick et Julia. Elle, je peux la comprendre, mais lui, j’ai du mal à croire qu’en ayant croisé quelques minutes une gamine d’une douzaine d’années étant ado, il s’en soit souvenu toute sa vie, et qu’il tombe instantanément amoureux rien qu’en la croisant (à nouveau quelques minutes) en lui parlant à peine, des années plus tard. Je n’ai pas trouvé ça très crédible…

En bref, j’attends une hypothétique suite pour confirmer mon – globalement – bon ressenti 🙂

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s