Les 500 – Matthew Quirk

Titre: Les 500

Auteur: Matthew Quirk

les 500  Author Matthew Quirk -

Résumé

Mike Ford est un jeune étudiant en droit à Harvard. Lors d’un séminaire, il fait la connaissance du professeur Davis, une figure légendaire de Washington D.C. qui, après avoir collaboré avec les présidents Johnson et Nixon, a fondé sa propre société de lobbying, le Davis Group, qui bénéficie dans le monde politique et les milieux d’affaires du réseau d’influence le plus important de la ville. En font partie ceux communément appelés les 500, les cinq cents hommes les plus puissants du pays. Davis, séduit par le talent naissant du jeune homme, lui propose, à sa grande surprise, de rejoindre sa société. Endetté, Mike, dont le père, un brillant escroc, végète en prison, ne peut refuser cette offre inespérée. Au fil des mois, il s’initie donc aux arcanes de la politique américaine et des milieux d’affaires et apprend les codes et les lois impitoyables qui régissent le lobbying. Mais bientôt, il découvre aussi la face sombre du Davis Group et se demande s’il n’a pas vendu son âme au diable. Lorsqu’il comprend que son recrutement ne doit rien au hasard, et que ce ne sont pas ses talents qui ont suscité l’intérêt de Davis, mais une raison beaucoup plus secrète et personnelle, une impitoyable partie d’échecs se met en place. Seul face au groupe, face à Davis, Mike va devoir maîtriser, comme son père par le passé, l’art délicat de la manipulation, et se montrer le plus malin afin de battre son mentor à son propre jeu.

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Un business thriller très efficace qui m’a plu mais pas transportée.

L’intrigue n’est pas sans rappeler des romans comme La firme de John Grisham ou Paranoïa de Joseph Finder. On attaque avec un jeune homme hyper bosseur, ambitieux, qui ne recule pas devant les heures pour faire ses preuves, mais qui cache un passé peu reluisant (encore que j’ai trouvé qu’il en rajoutait peut-être un peu trop avec ça). Il se retrouve dans THE big boite qui tire les ficelles du pouvoir et réussit à gravir les échelons très vite, trop vite, jusqu’à ce qu’il mette le doigt sur une affaire qu’il n’aurait pas du toucher.

A partir de là, personnellement, je me suis un peu embrouillée et c’est pour ça que le livre m’a plu, mais sans plus: je trouvais certains points obscurs alors que tout le début du livre se lit très vite. Bon, justement, j’ai peut-être lu trop vite… Mais ça ne m’a pas gâché ma lecture pour autant, et j’ai apprécié le roman malgré ça. C’est très efficace, sans temps mort, on ne s’ennuie pas et on suit les aventures de Mike à se demander, comme lui, ce qui se cache derrière tout ça et derrière Davies.

Le pire c’est qu’on suppose que dans la réalité, les choses doivent se passer un peu de la même façon (sans tomber dans la théorie du complot non plus…) et ça fait froid dans le dos. 

Un bon thriller, mais pas le meilleur que j’ai lu.

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s