Train d’enfer pour ange rouge – Franck Thilliez

Titre: Train d’enfer pour ange rouge

Auteur: Franck Thilliez

 train d'enfer pour ange rouge  franck thilliez

Résumé:

Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l’objet d’une mise en scène défiant l’imagination. Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l’emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin…

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Bien que ce titre soit le premier de la saga Sharko / Hennebelle de Thilliez, c’était le seul que je n’avais encore jamais lu. Cette erreur est désormais réparée 🙂

On reconnaît bien le style de l’auteur, bien qu’on sente que c’est un de ses premiers écrits. Au niveau du style, il y a une chose qui m’a beaucoup dérangée, c’est que l’histoire soit écrite à la première personne. Ce n’est pas quelque chose que j’apprécie de façon générale, je préfère les narrateurs omniscients, mais parfois, ça ne me dérange pas plus que ça. Ici, étant donné que tous les autres tomes de cette saga (à l’exception de Deuils de miel, pour lequel je m’étais fait la même réflexion) sont écrits à la 3ème personne, ça m’a fait un drôle d’effet de me retrouver dans la tête de Sharko. Je préfère suivre les romans policiers à la 3ème personne.

Comme pour ses romans les plus récents, on sent un gros travail de recherche, même si je n’ai pas ressenti de thème particulier (comme les greffes d’organes dans Angor, par exemple). On s’enfonce un peu dans les arcanes du BDSM et des déviances sexuelles, mais ce n’est pas hyper approfondi; par rapport à ses romans suivants, je dirais que celui-ci est moins ambitieux dans les thèmes abordés, moins abouti. On mesure donc bien les progrès de Thilliez depuis l’écriture de ce texte en 2003 :).

L’histoire, tant au niveau de l’enquête que sur le plan plus personnel (avec l’intrigue sur la disparition de la femme de Sharko), est très sombre, très noire, peut-être plus que dans les romans qui ont suivi. J’ai lu une chronique qui disait qu’il n’y avait pas beaucoup d’espoir dans ce roman et c’est vraiment l’impression qui s’en dégage, effectivement.

Je suis contente d’avoir enfin lu ce premier tome car j’ai désormais toutes les clefs pour comprendre le passé de Sharko et les nombreuses références à sa femme Suzanne dans les tomes suivants 🙂 maintenant, vivement le prochain!

En résumécloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s.gif   

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s