L’extase (Le divin enfer de Gabriel, tome 2) – Sylvain Reynard

Titre: L’extase (Le divin enfer de Gabriel, tome 2)

Auteur: Sylvain Reynard

le divin enfer de gabriel 2  sylvain reynard

Synopsis: 

Gabriel Emerson, le ténébreux professeur spécialiste de Dante, entretient une liaison interdite avec son étudiante, Julia Mitchell. Afin de l’éveiller à la sensualité et de la mener à l’extase des corps, il n’hésite pas à l’enlever pour une virée romantique au cœur de l’Italie. Mais lorsque les amants reviennent de leur tumultueux voyage, leur ravissement vole en éclats : ils sont confrontés aux jugements sévères des enseignants de l’université, aux conspirations de certains étudiants, mais aussi à la jalousie obsessionnelle d’une ancienne maîtresse. Gabriel doit désormais rendre des comptes. Subira-t-il le même sort que Dante, déchu du paradis ? À moins qu’il ne trouve en Julia les voies de la rédemption…

tampon-clear-arabesque

Mon avis: 

Je pensais avoir chroniqué le premier tome, mais je m’aperçois que j’avais dû le lire juste avant de commencer mon blog l’an dernier. Bon, ce n’est pas grave, je commence donc avec la chronique du tome 2 ^^ Dans le premier livre de cette saga (prévue pour être un diptyque il me semble, c’est désormais une trilogie), on découvrait Julia, étudiante en Master 2 sur Dante, et Gabriel Emerson, le frère de sa meilleure amie et justement professeur de Julia à l’université. Julia rêvait de lui depuis son adolescence, mais Gabriel, de 10 ans son aîné, s’est avéré être un Dom Juan au passé très sombre. Ils finiront bien sûr ensemble (sinon, il n’y a pas de livre), et on les quittait lors d’un voyage à Florence à la fin du tome 1. Ce premier tome était finalement plus sensuel qu’érotique, puisque Gabriel et Julia ne couchaient ensemble qu’à la toute fin du livre, passant tout le roman à se tourner autour.

Dans le tome 2, Rapture (L’extase en VF), on les retrouve là où on les avait quittés, à Florence. Tout se passe bien pour eux, depuis leurs vacances en Italie jusqu’à Noël dans la famille de Gabriel. Mais à leur retour à l’université, ils apprennent qu’une enquête est en cours à leur sujet (ont-ils eu une relation pendant que Julia était l’étudiante de Gabriel?). Cette enquête va mettre leur couple à mal et compromettre sérieusement leur relation. Il est fait mention dans le résumé de la « jalousie obsessionnelle d’une ancienne maîtresse », c’est finalement très peu présent, uniquement en filigrane; l’enjeu du tome, c’est vraiment le « procès » que leur fait la faculté.

Le thème classique de la relation professeur/étudiante est finalement peu retrouvé dans les nouveaux livres érotiques qui fleurissent dans les librairies. Pour ne pas déroger à la tradition, Gabriel est particulièrement aisé, mais ce n’est pas un multimilliardaire. Sa relation avec Julia, parsemée des embûches que leur passé torturé sème sur leur passage, est joliment exploitée. J’ai lu que certains trouvent que l’auteur ‘étale sa science’, ça ne m’a pas du tout frappée et au contraire, pour un livre se déroulant en milieu universitaire, je trouve qu’on est très peu abreuvés de notions pointues sur le thème du livre (Dante), souvent évoqué, rarement développé. Tant mieux, car ça aurait plombé le récit, il vaut mieux que ça reste en toile de fond.

Ce qui m’a plus dérangée, c’est l’aspect rédemption / religieux qui apparait vers la fin du livre, j’ai trouvé ça très moralisateur et pas forcément approprié dans une romance (+/- érotique) comme celle-ci.

De façon générale, c’est un livre que j’ai apprécié; même s’il ne transcende pas les règles du genre, j’aime beaucoup Gabriel, Julia et la relation entre eux. Par contre, je trouve que l’histoire est clôturée à la fin du tome, et je ne vois pas du tout ce qu’il pourrait y avoir dans un troisième livre.

En résumé:  cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s cloud_avatar_by_kezzi_rose-d1moi6s

Publicités

2 réflexions sur “L’extase (Le divin enfer de Gabriel, tome 2) – Sylvain Reynard

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur l’aspect religieux. La rédemption aurait pu être un fil conducteur sympa, classique mais sympa, mais les interrogations religieuses ont été un peu trop présentes pour moi.

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s