N’éteins pas la lumière – Bernard Minier

Titre: N’éteins pas la lumière

Auteur: Bernard Minier

n'éteins pas la lumière Bernard Minier

Synopsis: 

« Tu l’as laissée mourir… » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l’homme qui l’interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire… Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu’un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s’effondre. Avant que l’horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d’une chambre d hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s’est donné la mort un an plus tôt. Quelqu’un veut le voir reprendre du service… ce qu’il va faire, à l’insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n’étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l’obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n’éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire…

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Ce troisième tome des aventures de Servaz m’a bien moins emballée que les deux premiers 😦

Si le livre n’est pas foncièrement mauvais (l‘auteur écrit trop bien pour pondre un roman vraiment mauvais de toute façon), la barre était tellement haute avec les deux précédents, et celui-ci s’en écarte tellement, que finalement j’ai vraiment moins accroché… 

Dans les premiers tomes, on suivait véritablement une enquête policière entourant des crimes, mais ici, l’intrigue et le découpage du livre sont très différents. Servaz est beaucoup moins présent (environ un tiers du livre uniquement) et n’enquête qu' »officieusement », sur un suicide avéré ayant eu lieu un an auparavant. Ses collègues enquêteurs, qu’on suivait dans les 2 tomes précédents, et sa fille Margot sont pour ainsi dire absents.

L’auteur nous présente essentiellement ici l’histoire de Christine, une présentatrice radio qui devient la cible d’un harceleur qui va l’isoler petit à petit en la faisant passer pour une folle. Ca m’a vraiment rappelé une intrigue du même genre (Comme une ombre de Karine Giébel), et c’est très intéressant de voir à quel point ce genre de personnage manipulateur peut vous faire plonger, je ne suis pas du tout en train de dire que l’histoire est mauvaise. Mais je m’attendais tellement à autre chose que ça a perturbé ma lecture. Je pensais que l’enquête allait finir par trouver un lien avec Hirtmann et Marianne (puisque c’est sur ça que se terminait Le Cercle), alors que ça n’a rien à voir. Ca ressemble à un tome de transition avant le gros affrontement de Servaz et Hirtmann (que j’espère lire rapidement…).

Pour autant, si je ne m’étais pas tant attendue à autre chose, je pense que j’aurais beaucoup plus apprécié ma lecture. Le livre est toujours aussi bien écrit, prenant, l’auteur est très fort pour amener la tension et le suspense et on ne peut s’empêcher de frémir pour Christine devant tout ce qu’elle subit. Je regrette juste que Servaz soit si peu présent et que l’histoire avec Hirtmann ait si peu avancé. J’espère que l’auteur publiera bientôt la suite (car son dernier livre n’a rien à voir avec Servaz)!

En résuméImage5

Publicités

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s