In the end – Demitria Lunetta

Titre: In the end

Auteur: Demitria Lunetta

in the end  demitria-lunetta

Résumé

Trois mois se sont écoulés depuis qu’Amy s’est échappée de New Hope. Depuis qu’elle a vu Baby ou Kay ou Ray pour la dernière fois. Elle survit seule, comme elle le faisait avant d’être « sauvée » et emmenée dans ce qu’elle croyait être un endroit sûr. Alors qu’elle recherche de nouvelles provisions, la voix de son ancienne camarade Kay retentit grâce à l’oreillette qu’elle possède depuis son départ. Et, d’un ton désespérée, Kay lui murmure quatre mots, qu’Amy espérait ne jamais entendre : Dr. Reynolds détient Baby. Une course contre la montre démarre, car Baby est en grand danger, sa vie est menacée par le docteur qui a aidé à la fin du monde. Pour sauver la vie de Baby, Amy va devoir se rendre jusqu’à Fort Black, une ancienne prison transformée en une colonie de survivants où elle devra trouver Ken – le frère de Kay -, qui détient la solution pour la survie de Baby. Mais avant qu’elle puisse faire quoi que ce soit, elle devra survivre dans le plus sombre des endroits. Le moindre faux pas coûterait non seulement la vie de Baby et d’Amy mais menacerait également la survie des gens dans le Monde d’Après.

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

J’avais vraiment beaucoup accroché au premier tome, et si ce second tome est dans la droite lignée de In the after, j’ai eu plus de mal à rentrer dans l’histoire. Pourtant, c’est toujours bon, mais j’ai trouvé l’épisode « prison » vraiment trop long. Je pensais que ça ne durerait pas, qu’il se s’agissait que de la première étape pour retourner à New Hope et sauver Baby, et finalement, ça prend les trois quarts du livre… C’est un univers très dur et anxiogène que l’auteur a créé dans ce tome-ci (qui n’est pas sans rappeler les saisons 3 et 4 de Walking Dead), et en général j’aime ça, mais là, je trouvais peu naturel le contraste entre le style YA et les aventures d’Amy, très noires

J’avais déjà noté un bémol sur les Floraes dans le premier tome, mais ici, il y a vraiment quelque chose qui m’a dérangée avec eux. D’un point de vue « pathologie », ça ne me semble absolument pas crédible (spoiler: on est contaminé et d’un coup, le nez et les oreilles tombent..? WTF? quel genre de bactérie ferait tomber le cartilage en quelques minutes??), et puis, on a l’impression que les personnages les tuent relativement facilement alors qu’ils paraissaient intouchables dans le premier tome… (bon, OK, ils ont eu 3 ans pour progresser mais quand même).

J’avais aussi du mal avec l’intrigue générale du livre: trouver le frère de Kay pour sauver Baby… je trouve ça un peu léger. Tout le livre tourne autour de ça, alors qu’Amy n’est pas sûre qu’il existe ou qu’il pourra l’aider quand elle le trouvera! Baby, personnage-mascotte emblématique du premier tome, est ici pratiquement absente (à part dans les dernières pages), du coup l’intrigue perd un peu de son intérêt. Par contre, le nouveau protagoniste masculin, Jacks, m’a beaucoup plus convaincue que Rice! Il a du charme, il est droit, on a envie de se reposer sur lui.

L’histoire commence vraiment quand Amy quitte la prison et qu’elle rejoint New Hope. Cette partie aurait dû être beaucoup plus longue et mériter toute l’attention de l’auteur, et au lieu de ça, je trouve que tout est vite expédié, beaucoup trop rapidement pour que ça soit crédible, et surtout, que la fin est beaucoup trop rose, trop optimiste, un peu en mode « tout est bien qui finit bien », alors que c’est tout de même toujours la fin du monde..! Je ne trouvais pas ça très à-propos…

Bref, il y a beaucoup plus de points noirs dans cette suite que dans le premier tome pour moi. L’aspect dystopique est complètement effacé, on repart vraiment dans du post-apo pur, et c’est une bonne chose que l’auteur se soit arrêtée à deux tomes, un troisième aurait été de trop. (Je suis en train de me demander si le deuxième n’est pas déjà de trop, justement. Le premier se suffisait presque à lui-même). Par contre, même si le propos est très simplifié, on sent que Demetria Lunetta s’est renseignée sur le fonctionnement des bactéries, des maladies, des vaccins et de la recherche, j’ai trouvé ça bien. Le rapprochement d’Amy et de Jacks m’a bien plu également (puisque je ne sentais pas trop Rice) et je trouve que c’est une héroine comme on aimerait en voir plus, une vraie badass, elle est fonceuse tout en étant réfléchie, c’est vraiment agréable de passer du temps avec elle dans ce monde dévasté.

En somme, si ce second tome m’a moins convaincue que le premier, je reste très contente d’avoir lu ce dyptique dont tout le monde parle et qui est bon, sans être renversant 🙂

En résuméImage5

Publicités

9 réflexions sur “In the end – Demitria Lunetta

    • Je pense que je commence à être trop âgée pour la littérature YA… j’aime les histoires mais je les trouve souvent trop peu creusées. Mais ce n’est que mon humble avis, et ce livre-ci plait visiblement au plus grand nombre ^^

      J'aime

  1. Je suis d’accord avec toi 🙂 Le premier était vraiment meilleur, moi c’est surtout l’aspect survie qui m’ manqué. On dirait qu’elle doit plus avoir peur des humains que des floraes, et c’est un peu dommage que ces derniers ne soit pas plus forts et plus dangereux en fait.
    Et tu as totalement raison pour l’inspiration Walking Dead !

    J'aime

  2. Ah mince, l’épisode de la prison est celui que j’ai préféré (et des deux tomes confondus!) Mais c’est vrai qu’après coup, la transformation des Floraes est peu crédible… (déjà qu’ils n’avaient pas une super apparence dans ma tête les pauvres xD)
    En tout cas je suis d’accord avec toi, cette duologie est bien sympathique même si elle n’est pas exceptionnelle!

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s