Sans faille – Valentin Musso

Titre: Sans faille

Auteur: Valentin Musso

sans faille AVT_Valentin-Musso_8544

Synopsis

Ils sont cinq. Cinq amis, la trentaine, qui se retrouvent après plusieurs années pour une randonnée dans les Pyrénées, le temps d’un week-end. Leur hôte, c’est Romuald, le gamin des cités à qui tout a réussi, et qui a invité Théo, Dorothée, David et Juliette dans son luxueux chalet. Mais connaît-il la montagne aussi bien qu’il l’a laissé croire? Le groupe s’égare, d’anciennes inimitiés ressurgissent, les secrets de chacun se font jour. Jusqu’au drame. Impensable. Imprévisible? C’est du moins ce qu’il croient, au début…

 tampon-clear-arabesque

Mon avis

Manipulation, non-dits, rancoeur et vengeance sont au coeur de ce polar en huis-clos très efficace! 

Nous découvrons 5 personnages: Théo et Dorothée, couple au bord de la rupture avec une Dorothée pas très réfléchie et un Théo arrogant et imbuvable. Il y a également David et Juliette, le second couple: David semble mou et fade, tandis que Juliette est anorexique. Enfin, on rencontre Romuald, qui a invité les 4 premiers dans un chalet de montagne dans les Pyrenées pour un week-end de randonnée, après avoir perdu ses amis de vue une dizaine d’années plus tôt, sans que l’on sache pourquoi.

Le récit se fait à deux niveaux: on a l’histoire de la randonnée en montagne, avec tous les conflits qui couvent entre les différents personnages qui ne savent pas trop pourquoi ils ont accepté cette invitation mystérieuse, et une toile de fond de flash-backs qui permet d’éclairer le passé des 3 garçons. Les passages en montagne se concentrent sur le point de vue de Théo, tandis que les flash-backs, dont la narration est très différente, se focalisent sur l’énigmatique Romuald. L’ensemble a un goût de malsain, on sent qu’il s’est passé quelque chose de moche entre ces garçons, mais quoi?

La plume de l’auteur est très agréable, bien plus travaillée et mature que celle de son illustre frère (auquel je n’adhère que moyennement, justement parce que je trouve son style un peu trop simplet), il a un vocabulaire comme j’en lis rarement sans que ça soit pompeux pour autant (j’ai dû vérifier plusieurs mots dans le dictionnaire, ça ne m’était pas arrivé depuis un moment). La tension dans le récit est palpable et monte crescendo, on se demande comment tout ça va terminer tout en essayant de comprendre ce qui a bien pu mener à cette situation (la mise en parallèle des deux récits, aux temporalités et aux narrations différentes, est vraiment bien goupillée). Ce qui m’empêche d’en faire un coup de coeur, ce sont les personnages: il n’y en a pas un seul auquel j’ai accroché. Je n’arrivais pas du tout à m’identifier à leurs versions jeunes et à la façon dont ils vivent (survolent?) leur prépa. Bon, après, ça n’entache absolument pas la qualité du roman!

Au final, c’est le récit d’un beau gâchis que je vous conseille de lire si vous aimez ce genre d’histoires oppressantes: dans le genre, il est bon 🙂

En résuméImage6

 

Publicités

21 réflexions sur “Sans faille – Valentin Musso

  1. Ce n’est absolument pas mon genre de livres, mais juste avec ton avis, je dois avouer que j’ai hésité à le mettre dans ma wishlist! 😮 Mais j’ai été plus forte que la tentation! 😀

    J'aime

  2. Contente que tu aies apprécié ta lecture malgré des personnages pas spécialement attachants ! Mais je trouve que du coup, on n’a pas vraiment de préféré entre les deux hommes qui s’opposent dans un conflit… j’ai peut-être un petit penchant pour l’un, mais le désespoir de ce personnage justifie-t-il vraiment ses agissements ? (j’essaie de parler en langage codé pour ne pas spoiler tes visiteurs^^) Bref, le fait de ne pas avoir de chouchou brouille un peu les pistes à mon sens.

    J'aime

  3. Je l’avais beaucoup aimé celui-là (il est meilleur écrivain que son frangin pour moi… Même si ça ne me semble pas très dur ^^ je m’excuse auprès de ceux qui aiment…), très oppressant ! Il m’avait fait penser, dans une moindre mesure et en moins effrayant, à Vertige de Thilliez !

    J'aime

    • haha je suis d’accord avec toi sur Guillaume Musso, je trouve ça pas mal mais vraiment guimauve, à lire pour ne pas se prendre la tête mais c’est tout! je ne suis pas fan! c’est vrai qu’il y a un peu de Vertige dedans 🙂

      J'aime

  4. Pingback: Sans faille de Valentin Musso | Débora Anton

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s