Robe de marié – Pierre Lemaitre

Titre: Robe de marié

Auteur: Pierre Lemaitre

robe de marié pierre-lemaitre-fipa

Résumé:

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite; elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape… Les ombres de Hitchcock et de Brian de Palma planent sur ce thriller diabolique.

 tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Je ne connaissais pas du tout Pierre Lemaître, mais ses polars ont beaucoup été mis en avant depuis son Goncourt en 2013 pour Au revoir là-haut. Du coup, à force de les voir sous mon nez en librairie, j’étais de plus en plus intriguée, mais sans savoir pas lequel commencer. Et puis, le soir de l’anniversaire de ma mère ^^, une de ses amies m’a conseillé Robe de marié… il n’en fallait pas plus! A mon passage suivant chez Gibert, me voilà donc ressortie avec mon premier Lemaitre. Je reconnais que sans que ça soit un gros coup de coeur, c’est un très bon thriller psychologique 🙂

L’intrigue est divisée en 4 parties (les deux dernières pouvant n’en faire qu’une seule pour moi). On va d’abord suivre Sophie, une jeune trentenaire paumée qui vivote grâce à un job de garde d’enfant; on sait qu’elle a été mariée mais ne l’est plus, qu’elle se bat depuis plusieurs années contre une dépression sévère et qu’elle se pense folle. Rapidement, un meurtre survient, et elle est visiblement coupable. Commen alors une cavale qui va durer plusieurs mois, cavale émaillée de plusieurs autres morts violentes sur le passage de Sophie, qui pourtant n’a aucun souvenir d’avoir commis ces tueries…

La deuxième partie est orientée autour d’un autre personnage, dont je ne vais rien révéler (sinon c’est vraiment trop vous spoiler ^^); si la partie sur Sophie était racontée à la troisième personne et la suivait dans sa folie (elle ne sait pas ce qui lui arrive et nous non plus), la seconde partie est une sorte de journal de bord écrit à la première personne. Les deux dernières parties vont permettre aux deux personnages de se rejoindre. Ce qui m’empêche d’avoir vraiment adoré ce livre, c’est la partie sur Sophie; comme elle est folle, tout est raconté à sa manière, on ne sait jamais où on va, c’est flou et ça m’a gênée. Après, c’est tout à fait logique et pertinent par rapport au personnage, et après avoir lu le livre en entier, je ne vois pas comment l’auteur aurait pu faire d’autre… pour le coup, toute cette partie sur Sophie est calquée sur d’autres histoires de femmes qui pensent devenir folles mais qui sont en fait manipulées (les meilleurs exemples étant Juste une ombre de Giébel et N’éteins pas la lumière de Minier).

La seconde partie m’a beaucoup plus accrochée, et le twist qui réunit les deux personnages m’a paru hyper bien trouvé, j’ai trouvé ça assez génial ^^. La fin de l’histoire permet d’en savoir un peu plus sur le contexte familial des protagonistes et d’éclairer les zones d’ombres qui peuvent subsister.

Du côté de l’écriture, c’est clair, précis, les phrases sont courtes, l’auteur va a l’essentiel sans chichis. J’avais un peu peur dans la première partie car tout n’était pas clair, mais c’était vraiment pour se calquer sur l’état mental de Sophie, ça change complètement à partir de la seconde partie; finalement, j’ai été agréablement surprise. J’ai tendance à préférer les romans plus longs (celui-ci fait à peine 300 pages) mais celui-ci fait la longueur qu’il faut, il n’y a rien de superflu mais il ne manque rien non plus et l’allonger ne lui aurait rien apporté.

J’ai bien envie de découvrir Verhoeven (qui regroupe 4 polars de Pierre Lemaître en un seul livre) maintenant…

En résuméImage6

Publicités

34 réflexions sur “Robe de marié – Pierre Lemaitre

  1. j’ai lu son Goncourt et l’ai super apprécié . Je me disais qu’il me fallait lire un autre récit de cet auteur qui écrit beaucoup des polars . Je pense que je vais me fier à ta chronique . Super motivante. Merci pour ma PAL . Bon ce n’est pas encore l’Everest , mais quand même …

    J'aime

  2. Du même auteur j’ai Alex dans ma PAL, j’entends beaucoup de bien de l’écriture de ce monsieur, qui commence à se faire un vrai nom sur la blogosphère. On le voit de plus en plus souvent 🙂 Avant 2016 je ne pourrais pas l’en sortir, mais j’espère ne pas trop tarder quand même ^^

    J'aime

  3. Je suis justement en train de lire « Au revoir là-haut » de lui. Pour l’instant, je ne sais pas encore si j’apprécie ou pas. Son style d’écriture (je ne sais pas si c’est seulement pour celui-ci ou si c’est son style habituel) est un peu dérangeant. J’ai l’impression que ses phrases sont un peu brouillon, qu’il tire en longueur. Et je dois parfois en relire certains pour vraiment en comprendre le sens. Mais une fois que je suis vraiment dans l’histoire, cela me gêne moins.

    En tout cas, cette histoire-ci a l’air vraiment passionnante aussi. A voir quand j’aurai fini celui en cours.

    J'aime

  4. Je l’ai adoré ! C’était un coup de coeur pour moi parce que justement les twists étaient si géniaux. Maintenant je veux lire ses autres romans 🙂 Je ne connaissais pas Verhoeven mais il me tente bien du coup !

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s