Le passage – Louis Sachar

le passage

Résumé:

Stanley Yelnats est poursuivi par la malchance. Tout comme ses père, grand-père et arrière-grand-père. Et ce, à cause d’une malédiction qui a frappé ce dernier. C’est donc avec le sentiment d’être poursuivi par la fatalité que Stanley accepte le coup du sort qui le condamne, pour un acte qu’il n’a pas commis, à passer 18 mois au Texas dans le camp du Lac vert. Celui-ci, malgré son joli nom, n’a rien d’un lieu de villégiature. D’abord, le lac a laissé la place à un désert aride. Ensuite, les « pensionnaires », tous jeunes délinquants, sont condamnés à creuser chaque jour un énorme trou dans cette terre desséchée. Cette punition stupide cache un dessein poursuivi par le terrible « directeur » du camp… tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Encore un roman que j’ai dû lire en 6ème ou en 5ème (c’est le dernier, promis ^^) que je viens de relire. Il ne m’en restait pas grand chose (pourtant, je l’avais lu plusieurs fois à l’époque), mais il m’avait aussi bien marquée et les souvenirs sont revenus au fur et à mesure des pages qui se tournaient. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une sortie d’OVNI littéraire!

L’intrigue est complètement barrée, décalée et improbable. On suit un adolescent poursuivi par la malchance qui atterrit dans une sorte de camp de travaux forcés pour un délit qu’il n’a pas commis. Avec les autres « pensionnaires », il doit tous les jours creuser un grand trou jusqu’à la fin de sa peine. Le récit est émaillé d’anecdotes et d’informations WTF, mais la plupart prennent tout leur sens vers la fin. En parallèle de cette histoire principale, on se retrouve également propulsé une centaine d’année en arrière jusqu’à ce que les deux intrigues se recoupent.

L’ensemble est franchement curieux mais loin d’être dénué d’intérêt. Dommage que l’édition française ne soit pas plus attrayante (la couverture est tristoune et je ne comprends pas bien le titre, « Le passage »..? Le titre original est bien plus parlant: « Holes »). Je préfère ne pas trop en dire sur l’intrigue car la découvrir fait tout le sel du roman ^^. Il a eu pas mal de succès aux Etats-Unis, il y a même eu un film (que je n’ai pas vu), je vous invite à le lire, c’est très intriguant 🙂

En résuméImage6

Publicités

4 réflexions sur “Le passage – Louis Sachar

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s