Rebelle (Birth Marked, tome 1) – Caragh M. O’Brien

birth marked

Résumé:

Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l’Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l’extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l’Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. A peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code… tampon-clear-arabesque

Mon avis:

J’avais ce livre dans ma WL depuis un moment mais je n’étais pas prête de l’en sortir.. jusqu’à ce qu’une amie me le prête. Le voilà donc enfin lu 🙂

Première remarque, la couverture qui (pour moi) ne donne pas du tout envie. Je ne comprends pas cette mode de mettre des visages super zoomés en couverture des romans. Mais c’est un détail ^^’.

Au niveau de l’intrigue, on est dans une dystopie YA assez classique, peut-être un poil plus poussée que la moyenne au niveau des enjeux scientifiques/sociétaux mais le fond reste assez peu original: on a les nantis d’un côté, les pauvres de l’autre. Le côté des « pauvres », auquel appartient l’héroïne, Gaïa, doit fournir aux riches (« l’Enclave ») un quota mensuel de nouveaux-nés. Gaïa est directement concernée, puisqu’elle et sa mère sont sages-femmes. Un beau jour, ses parents se font emmener par les soldats de l’Enclave, et Gaia, en tentant de les revoir, va ouvrir les yeux sur le monde qui l’entoure…

Au début du livre, Gaia est vraiment d’une naïveté confondante. Elle n’a que 16 ans et avale tout ce que l’Enclave leur dit (l’habituel conditionnement/propagande du gouvernement, qu’on retrouve dans pratiquement toutes les dystopies). Après l’enlèvement de ses parents, elle va comprendre très vite que tout n’est pas pour le meilleur des mondes au sein de l’Enclave, endeuillée par le décès précoce de jeunes hémophiles – tout ça parce qu’à force de se reproduire entre eux depuis des générations, la consanguinité a fait son boulot, et on se retrouve avec des pathologies héréditaires graves, que le gouvernement tente d’éviter en favorisant le brassage génétique avec les enfants des pauvres (les fameux bébés fournis par les sages-femmes pauvres)(vous me suivez?). Cette composante scientifique de l’intrigue m’a bien accrochée, j’aime bien quand il y a un fond médical aux récits que je lis 🙂

C’est le premier point sur lequel je tique vraiment: la vitesse à laquelle Gaia passe d’une petite citoyenne modèle soumise et inconsciente de la réalité des choses à une vraie rebelle me parait vraiment peu crédible. Complètement changer d’opinion comme ça, faire fi de 16 ans de lavage de cerveau en si peu de temps, surtout quand on est menacé de mort, je n’y crois pas trop. Bon, c’est du YA.

En dehors de ce détail, Gaïa est attachante, et comme elle a été défigurée pendant sa petite enfance, ça change de toutes ces héroïnes un peu trop parfaites ^^. Elle a une force de caractère qui est admirable, elle parvient à tenir tête à ses opposants même quand elle risque gros, je la trouve assez badass dans le genre 🙂 Les autres personnages défilent tous les uns après les autres à part Léon, donc on ne peut pas trop s’attacher à eux, mais j’ai justement bien aimé le personnage de Léon. Enigmatique mais doux, je l’ai trouvé bien dessiné par l’auteur.

L’ensemble manque peut-être un peu d’âme, de substance, et d’un poil d’originalité, mais ça se lit très bien; l’intrigue  m’a parue bien dosée en rebondissements / explications, l’écriture est très agréable et je suis largement assez intriguée pour avoir envie de lire la suite. Si vous aimez les dystopies, c’est pour vous ^^

En résuméImage6

Publicités

11 réflexions sur “Rebelle (Birth Marked, tome 1) – Caragh M. O’Brien

  1. J’avoue que je n’avais pas du tout été convaincue par ce premier tome et j’avais eu beaucoup de mal avec l’intrigue que j’avais fini par trouver plutôt incohérente… Je n’ai toujours pas lu la suite mais je me dis qu’il faudrait bien que je finisse un jour cette saga 🙂

    J'aime

  2. J’ai lu ce premier tome il y a quelques années maintenant et j’en garde globalement un bon souvenir… J’aimerais bien lire la suite mais il faut d’abord que je mets la main dessus !

    J'aime

  3. Mouais, pas convaincue ^^ Ce livre a traîné pendant un gros bout de temps dans ma wish et, quand ma frénésie dystopie m’est passée, j’ai fini par l’en sortir. Pour le moment je ne le regrette pas. Même si ça à l’air assez prenant, je crois qu’à force de lire des dystopies j’ai besoin que ce soit vraiment original pour être convaincue.

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s