Maybe Someday – Colleen Hoover

maybe someday

Synopsis:

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Maybe Someday est un de ces romans qui font l’unanimité. Avec 18.3 de moyenne sur LA et une centaine de chroniques dithyrambiques postées, il y a de quoi être intrigué. Seulement, je fais partie de ces gens qui craignent un peu les livres qui mettent tout le monde d’accord comme celui-là (par exemple, La voleuse de livres, franchement je l’ai trouvé quelconque, je n’ai pas plus accroché que ça pour The book of Ivy…). Donc, j’était un peu méfiante dès le départ.

En plus de ça, si j’adore la police d’écriture et les couleurs utilisées sur la couverture, je n’aime pas l’image, que je trouve complètement niaise et clichée. Le résumé m’agace dès le départ avec ses « Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes (ah bon? ce n’est pas présenté comme ça dans le livre, on en entend à peine parler en fait), le mec parfait, Hunter (ah bon? pourtant dès le départ elle semble se poser des questions sur sa relation avec lui) et un superbe appartement (il n’est jamais mentionné qu’il est « superbe », c’est juste un appartement..) en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. (Elle ne « décide » pas de tout plaquer, elle se retrouve assez logiquement à la rue…)« . Franchement, en lisant ça, je m’attendais à ce que Sydney soit une espèce de princesse à qui tout réussit, alors que pas du tout, je la trouve très girl-next-door au contraire, et c’est beaucoup mieux comme ça! 

Dernier point, que j’appréhendais pas mal, c’est la place de la musique dans l’intrigue. Contrairement à beaucoup de gens qui ne peuvent pas vivre sans musique, j’en écoute franchement peu, je n’y connais pas grand  chose et ce n’est pas quelque chose qui me touche particulièrement, contrairement à la photo ou au cinéma par exemple. Je ne suis pas du tout calée en musique et c’est un art qui ne me parle pas, donc au vu des avis sur internet, j’avais vraiment peur de ne pas réussir à apprécier le roman vu la place que la musique y prend.

Finalement, malgré mon anxiété pré-lecture à ne pas réussir à aimer le livre autant que les autres, je dois dire que j’ai été très agréablement surprise par ce que j’ai lu et que je ne suis pas loin du coup de coeur! (Comme quoi, les préjugés.. ^^). Pour une fois, je suis du même avis que tous les autres: c’est vraiment une jolie romance!

Le roman démarre très vite sur la trahison du copain de Sydney et de sa coloc. Ils sont très vite expédiés, et on ne les reverra pratiquement plus de tout le livre. Sydney avait déjà commencé à se poser des questions sur sa relation avec Hunter avant ça, donc oui, elle est triste, mais ce n’est pas la fin de sa vie non plus. Elle est bien plus touchée par la trahison de son amie (ce que je peux comprendre). Elle va se retrouver hébergée par un de ses voisins qu’elle ne connait pratiquement pas, Ridge, qui justement cherchait un dernier colocataire.

La relation entre Ridge et Sydney est très touchante et a quelque chose de poétique. La façon dont ils entrent en contact au début du livre m’a beaucoup plu, j’ai trouvé ça vraiment mignon. Ils échangent beaucoup par écrit et ça par contre, contrairement à la musique, ça me parle beaucoup. J’aime échanger par écrit (j’aimerais que mon copain aime ça autant que moi d’ailleurs ^^’), on peut faire passer beaucoup de choses dans un message, et leur complicité saute aux yeux dès le départ. Malheureusement pour Syndey, Ridge a déjà une copine, avec qui tout se passe très bien…

On se retrouve donc dans un triangle amoureux classique, sauf que je l’ai trouvé particulièrement bien travaillé cette fois-ci. Les chapitres alternent les points de vue de Ridge et de Sydney et nous permettent de bien comprendre l’évolution de leur relation et ce qu’ils en pensent; leur psychologie est fine et juste, ils ont conscience que ce qu’ils ressentent pourrait blesser Maggie (la copine de Ridge) et vont tout faire pour éviter ça (ce qui est bien la preuve que tromper, c’est toujours un choix. Il n’y a pas de « je n’ai pas pu résister sur le moment »… SI, c’est toujours possible), mais ce n’est pas qu’une question d’attirance physique entre eux, ils semblent simplement faits l’un pour l’autre. Et à côté de ça, on ne peut s’empêcher de trouver la relation de Ridge et Maggie très belle, à appréhender ce qui va se passer pour elle.

Le récit se fait pratiquement en huis-clos: la grosse majorité du roman se déroule dans l’appartement de Ridge. On en sait très peu sur leur vie à l’extérieur, leur travail ou leurs proches; l’auteur s’est concentrée sur leur relation et ce qui les rapproche, ainsi que sur l’aspect psychologique de leur histoire.

Un des aspects importants du roman que le synopsis ne mentionne pas du tout, c’est toute la partie « santé » – dont je tairai la nature pour ne pas spoiler… mais sachez que Ridge souffre d’un handicap qu’on ne découvre pas tout de suite, et Maggie est également malade, ce qui renforce en quelque sorte la relation qu’ils ont pendant le récit. Si le « handicap » de Ridge m’a paru une très bonne idée (enfin quelque chose qui sort du schéma classique du mec parfait en tout point), la maladie de Maggie était peut-être un peu too much; heureusement, ce n’est pas hyper exploité par Colleen Hoover (sauf vers la fin), et ça ne m’a pas gênée plus que ça.

La musique a effectivement un rôle important dans l’histoire, mais contrairement à ce que je craignais, ça ne m’a pas du tout gênée. D’ailleurs, je trouve que c’est très ingénieux de la part de l’auteur d’en faire l’axe central de la relation entre Ridge et Sydney vu le handicap dont souffre Ridge; il y a quelque chose de cathartique dans leur relation à la musique, que j’ai trouvé bien traitée et bien abordée. Je n’ai pas écouté les chansons (qui sont disponibles sur internet), je n’en éprouve pas le besoin, mais j’aime bien les paroles en tout cas.

Au niveau des autres personnages, il faut avouer qu’ils sont peu nombreux ^^. A part le copain de Sydney du début et sa première coloc, qui disparaissent très vite, et Maggie, on ne rencontre par grand monde dans le roman, à l’exception des deux autres colocs de Ridge et Sydney, qui sont un peu décalés. C’est une des seules choses que je reproche à ce roman, d’être tombé dans le cliché du personnage secondaire décalé. Je n’ai jamais aimé ce genre de personnages, ils m’agacent, je ne comprends pas à quoi ils servent à part amener une petite touche de légèreté et/ou de comique qui me dérange plus qu’autre chose. Heureusement, ils restent secondaires.

Une dernière chose: ce livre est rangé dans le rayon avec les romances érotiques un peu partout et je m’attendais donc à des scènes de sexe. Il n’y en a pas, ce n’est absolument pas le sujet et j’ai même du mal à comprendre pourquoi il n’est pas simplement classé en roman contemporain.

Je ne pensais pas que j’aurais autant à dire sur ce roman ^^ en résumé, c’est un livre que je conseille vraiment, les personnages sont touchants, leur psychologie bien travaillée, c’est une très bonne romance!

En résuméImage7

Publicités

16 réflexions sur “Maybe Someday – Colleen Hoover

  1. Je ne me serai pas du tout arrêter sur ce roman en librairie (déjà la couv… Et ce résumé tellement cliché ! et la collection, un énième roman « sexuel ») mais ta chronique me donne très envie. Je vais le noter quelque part pour m’en souvenir quand j’aurai envie d’une belle histoire d’amour 🙂

    J'aime

  2. J’avoue que j’aime très peu lire les résumés ou les chroniques avant de découvrir un livre. Je savais qu’il n’y avait que des avis positifs mais j’y suis vraiment aller sans rien savoir. Seulement que c’était de la romance. Et c’est cela la bonne chose à faire. C’est une très jolie romance, originale. Et je suis contente qu’elle t’aie plu. ^^
    Sympa ton changement de fond pour l’automne. 🙂

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s