U4: Stéphane – Vincent Villeminot

u4 stéphane

Synopsis:

Cela fait 10 jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale est décimée. les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commencent à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent. Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous. Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Stéphane est la fille d’un célèbre épidémiologiste lyonnais. Convaincue qu’il a survécu à l’épidémie, elle ne veut pas rejoindre le groupe d’adolescents qui s’organisent pour survivre. Si son père ne revient pas ou si les pillards qui contrôlent le quartier arrivent avant lui, son dernier espoir résidera dans un rendez-vous fixé à Paris.

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

Cette nouvelle saga fait beaucoup parler d’elle en ce moment, pas forcément pour le récit en lui-même, mais plus pour son concept: 4 tomes, écrits par 4 auteurs différents, tous sortis en même temps et à lire dans l’ordre qu’on veut. Il y a de quoi piquer la curiosité, et je dois dire que c’est effectivement parce que le concept m’intriguait que j’ai voulu me pencher sur le phénomène U4. Et puis, une saga post-apo YA écrite par des auteurs français et se déroulant en France, c’est tellement rare, il ne faut pas bouder son plaisir 🙂 Ne sachant pas par lequel choisir, j’ai pris celui qui avait les meilleures notes sur Livraddict pour le moment, et c’était Stéphane. Après lecture, franchement, je suis plutôt déçue

L’histoire, c’est du post-apo classique: un virus tue pratiquement tout le monde, les survivants s’organisent (pas de zombies pour U4 par contre), le tout arrangé à la sauce Young Adult avec un récit à la première personne (j’ai un peu de mal avec ça) et rédigé au présent (j’ai encore plus de mal avec ça: j’imagine le mec en train de se faire courser qui écrit son journal intime en même temps… Je trouve ça parfaitement ridicule, les récits au présent… je sais que c’est censé nous immerger plus dans l’action, mais avec moi, ça ne passe pas… bref, déjà de ce côté là, c’était mal parti).

Le post-apocalyptique, c’est un genre que j’aime bien, mais là, j’ai eu du mal, l’ensemble est trop édulcoré pour un public YA – public qui serait largement à même de lire des textes plus durs, il faut arrêter de les prendre pour des abrutis. Le style et le rythme m’ont paru bizarres, c’est très haché, à des moments je ne savais plus trop où on en était, comment on était arrivé là, et je devais relire les paragraphes précédents pour me resituer. Je me suis surprise plusieurs fois à penser complètement à autre chose, preuve que je n’étais vraiment pas absorbée par ma lectureL’intrigue en elle-même m’a paru pleine de facilités (Stéphane est la fille d’un épidémiologiste qui, bien sûr, sait se débrouiller en cas d’épidémie…) et peu crédible (les jeunes de 18 ans étudiants en première année de fac qui prennent tout en main, j’ai du mal à y croire. Et puis, à côté de sa débrouillardise, Stéphane est très naïve et son entêtement à croire que son père va venir la sauver m’a agacée plus d’une fois)… Le coup de l’apocalypse qui tue tout le monde sauf les jeunes, j’ai l’impression d’avoir déjà lu ça pas mal de fois (rien que dans Autre monde de Chattam, mais il n’y a pas que celui-là). L’aspect « jeu vidéo » me parait être un argument de vente pour attirer encore d’avantage de jeunes qu’un vrai élément important de l’intrigue. Je trouve ça mal amené et surtout mal exploité. 

Au niveau des personnages, dans la première moitié du livre, ils vont ils viennent sans qu’on puisse s’attacher à eux tellement ils défilent vite. Ensuite, les 3 autres héros de la saga (Yannis, Jules et Kori) vont apparaitre les uns après les autres, les récits vont se croiser, d’où l’intérêt de lire les autres tomes: que s’est-il passé pour eux avant leur rencontre avec Stéphane?

En bref, c’est une déception que ce premier tome de la saga U4 pour moi. La seule chose que je trouve vraiment intéressante, c’est le concept de la saga, qui est original et novateur (mais un concept, ça ne suffit pas à faire un bon roman... Endgame l’an dernier m’avait laissée complètement de marbre..).

Malgré tout, je serai tout de même curieuse d’en lire au moins un autre (pour voir si ça confirme mon impression), d’autant que comme les auteurs sont différents, peut-être qu’une autre plume me satisfera plus. A voir donc ^^

En résuméImage1

Publicités

16 réflexions sur “U4: Stéphane – Vincent Villeminot

  1. J’ai croisé Stéphane dans le roman qui se concentre sur Koridwen, et je l’a trouvais tellement insupportable… J’ai beaucoup aimé le personnage de Kordiwen par contre, parce que c’est une fermière, elle veut juste protéger son petit cousin handicapé, elle se balade en tracteur, et elle est assez courageuse. Ce n’est pas toujours super crédible (surtout la fin) mais j’avais bien aimé en général 🙂 Les mecs me semblaient bien fades par contre…

    J'aime

  2. je comprends ce que tu lui reproches, et c’est vrai que le côté marketing joue en sa défaveur (un peu too much sans aucun doute) mais je dois dire que ces trois épisodes que j’ai lus ne m’ont pas vraiment déçue (au contraire). Je suis aussi restée dans l’idée qu’il ne s’agissait pas de textes « adultes » mais bien jeunesses.

    J'aime

    • je vais quand même en lire un autre pour me faire un autre avis, j’hésite entre Yannis et Kori.. J’ai bien conscience que c’est du YA mais je trouve que ce n’est pas forcément une raison pour tout simplifier comme ça. Certains textes jeunesse sont plus complexes et très bons 🙂 (par exemple, A la croisée des mondes, la saga Pure…)

      J'aime

  3. Pingback: Blogger Recognition Award | Sorbet-Kiwi

  4. Ah dommage :/ C’est vrai que le concept est plus fort que l’histoire. Personnellement c’est ce qui m’épate le plus avec la saga. Les auteurs se sont vraiment donnés à fond dans les moindres détails. Le style haché de Vincent Villeminot m’a beaucoup plu dans ce tome parce que ça donnait justement une sensation d’urgence. Peut-être qu’un autre personnage et une autre plume te plairont plus. A ce qu’on m’a dit, les 4 tomes sont assez différents pour plaire à tous ^^ (j’a seulement lu Stéphane et Yannis)

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s