Lettres écarlates (Meg Corbyn, tome 1) – Anne Bishop

meg corbyn


Synopsis:

Meg Corbyn est une cassandra sangue, une prophétesse du sang, capable de prédire l’avenir lorsqu’elle s’incise la peau. Une malédiction qui lui a valu d’être traitée comme de la viande par des hommes sans scrupules prêts à la taillader pour s’enrichir. Mais aussi un don, qui lui a permis de s’échapper et va la pousser à chercher refuge chez les Autres. Là où les lois humaines ne s’appliquent pas. Même si elle sait, grâce à cette vision, que Simon Wolfgard causera également sa perte. Car si le chef des loups est d’abord intrigué par cette humaine intrépide, peu de choses la séparent d’une simple proie à ses yeux…

tampon-clear-arabesque

Mon avis:

J’ai longtemps hésité avant d’acheter ce livre, vendu comme « un des meilleurs romans bit-lit de tous les temps« , car en lisant le résumé, on s’aperçoit que l’intrigue ne figure pas dans notre monde exactement. C’est donc de la fantasy… et moi, j’ai beaucoup de mal avec la fantasy! Et puis, à force de lire des bonnes chroniques, j’ai tout de même craqué, par curiosité… et je suis ravie de l’avoir fait!

L’univers « fantasy » est light, dans le sens où l’histoire se situe dans un monde alternatif mais très proche du nôtre (avec une police, des micro-ondes, des librairies ^^), tout en ayant une Histoire réécrite. En fait, le parti-pris de l’auteur, c’est d’avoir fait cohabiter tout un lot de créatures surnaturelles (vampires, loup-garous et autres métamorphes, …) avec des humains. La divinité originelle n’est pas la même que la nôtre (Dieu s’appelle « Namid »), les noms (pays, jours de la semaine…) sont différents des nôtres, mais le monde créé par Anne Bishop ressemble beaucoup au nôtre en dehors de quelques éléments comme ceux-là. Ca m’a rappelé True blood, sauf que là, les humains ont toujours connu l’existence des « Autres », et les craignent, à juste titre, puisqu’ils sont perçus comme de la viande par toute cette population surnaturelle. Les Autres, de leur côté, vivent entre eux dans des zones appelées « Enclos » où ils contrôlent strictement l’accès aux humains, qui sont tolérés pour des raisons pratiques.

L’histoire démarre à l’arrivée de Meg dans un Enclos. Elle parait excessivement fragile et naïve; on comprend qu’elle vient de s’échapper d’un endroit où elle a visiblement été retenue longtemps prisonnière avec d’autres filles; mais pourquoi? qui est-elle, d’où vient-elle? A la fin du roman, on en sait un peu plus, mais beaucoup d’éléments restent dans l’ombre concernant le passé de Meg. (C’est d’ailleurs dommage que le synopsis attaque direct par « Meg est une cassandra sangue »… merci pour le spoiler! ce n’est révélé qu’à la page 200!). J’espère que l’auteur se penchera un peu de ce côté-là dans les prochains tomes. En tout cas, l’univers que je viens de vous résumer ici est vraiment le gros point positif de ce roman; c’est original, riche, mature, bref, captivant, et j’adore! Anne Bishop réécrit beaucoup de mythes à sa façon et c’est vraiment bien fichu.

L’intrigue en elle-même est fouillée, malgré le rythme un peu lent du roman. Il y a plusieurs axes: l’adaptation de Meg à la vie dans l’Enclos; sa relation avec les Autres; l’enquête policière sur elle (qui est déclarée disparue); un premier aspect « thriller », car on la sait activement recherchée par ses anciens tortionnaires; un second aspect thriller avec le personnage d’Asia et ses manigances; et enfin, un gros point d’interrogation avec la « maladie » dont semble souffrir certains Enclos ailleurs dans le pays. Ce premier tome permet de résoudre certaines de ces trames; quant aux autres, je suppose qu’elles serviront de fil conducteur à l’intégralité de la série. En tout cas, on ne s’ennuie pas, et pour une fois, pas de sexe à outrance, pas de triangle amoureux ou que sais-je, non, c’est vraiment tout en finesse!

Meg est attachante, elle peut paraître cruche mais étant donné qu’elle a passé sa vie entière enfermée, c’est totalement justifié. J’aime beaucoup Simon et son côté bourru, finalement attendrissant ^^. J’en ai vu certaines parler de romance, euh, c’est à la limite de l’inexistant ici. L’auteur plante quelques graines, on sent qu’il va y avoir rapprochement entre ces deux-là dans la suite de la série, mais pour l’instant, dans ce premier tome, je n’ai pas perçu de romance… J’espère par contre que les prochains tomes permettront de creuser un peu les personnages secondaires, car il y en a pas mal et aucun n’est vraiment approfondi. Je suis notamment très curieuse à propos de Tess… L’auteur a une plume vraiment agréable, précise et légère, on passe un très bon moment en sa compagnie.

En bref, un excellent roman dont je me suis empressée d’acheter la suite cet après-midi!

En résuméImage7

Publicités

27 réflexions sur “Lettres écarlates (Meg Corbyn, tome 1) – Anne Bishop

  1. C’est vrai que des fois les gros succès peuvent faire peur!!! Mais dans bien des cas, nous sommes agréablement surpris et on a de bons moments livresques. Pour ma part, ce dernier me fait très envie et j’ai bien hâte de le compter parmi mes futures lectures!

    J'aime

  2. Coucou, en effet, le roman est lent. Mais comme l’univers est complexe. C’est presque aussi bien. 🙂 Pour ma part, j’ai savouré ce roman et la relation Meg/ SImon est juste géniale. 🙂 Je suis justement en train de rédiger ma chronique du tome deux. Il y a un côté un peu plus politique mais j’ai beaucoup aimé. ^^ A bientôt (On te croise à Montreuil avec le Chat du Cheshire ou tu n’y vas pas?)

    J'aime

    • ah je viendrai lire ta chronique du 2! je l’ai acheté hier ^^
      Pour Montreuil je pense y aller le vendredi soir (comme c’est gratuit) mais à force de voir toute la blogo en parler je me tâte à y aller aussi le week-end! vous y serez quand?

      J'aime

      • Nous ons y va dimanche, si cela tient toujours pour Léa. 🙂 Moi en tout cas, c’est sur. ^^ Je sais que Léa voulait y aller aussi vendredi soir mais comme Christel Dabos a annulé, je ne sais pas si elle y va toujours le vendredi soir. (Moi je suis en conférence obligatoire pour mes cours donc je ne peux pas y aller vendredi ou samedi).

        J'aime

  3. Bonjour,
    J’avoue que j’ai eu ma période Bit-Lit pendant un long moment, et je me demande encore comment ai-je pu passer à côté de ce roman ? Il a l’air super bien ! Et je te remercie pour ton avis. Pour moi, ma saga préférée reste tout de même « La communauté du Sud ».
    Bonne soirée.

    J'aime

  4. Je l’ai acheté dernièrement vu les avis positifs et je compte le lire en 2016. Je ne m’attendais pas à ce monde alternatif dont tu parles mais je trouve le concept sympa, par contre je pensais qu’il y aurait de la romance un peu sexy dedans et là ça me refroidis un peu qu’il n’y en ai pas…

    J'aime

  5. Merci d’être passé sur mon blog,

    Je trouve aussi que cette saga est très bien lancé avec le premier tome ! j’espère que la suite sera bien mais qu’elle ne trainera pas sur trop de tome…

    Ton blog est vraiment très beau au passage 😀

    J'aime

  6. Oh belle chronique à la hauteur de ce très chouette roman. Bon ok, je suis biaisée, c’est une de mes séries chouchou (j’attends impatiemment la sortir du T4 VO en mars prochain). Entre l’univers original, les créatures surnaturelles plus vraies que nature et les relations aussi drôles qu’émouvantes qu’à Meg avec ceux qui l’entourent, je me régale à chaque fois.

    J'aime

Une petite bafouille?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s